À l’arrêt, la formation professionnelle continue des chefs d’entreprise artisanale !

echoscoiffure-magazine-business-formation.jpg
> Business >

À l’arrêt, la formation professionnelle continue
des chefs d’entreprise artisanale !

Pour beaucoup de coiffeurs, ce n’est pas une grande surprise ! Et pourtant le communiqué est tombé ce mardi 26 février 2019. Le Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprise artisanale (FAFCEA) ne pourra plus, à compter du 15 mars, assurer le financement d’aucune formation. La raison ? Son déficit atteint la barre des 32 millions d’euros. Plus concrètement, depuis le 1er janvier 2018, les contributions des chefs d’entreprise artisanale à la formation sont collectées par les Urssaf (et plus aux services fiscaux) qui versent ensuite l’argent au FAFCEA. Sauf que ce transfert a engendré un assèchement de la collecte, donc des ressources du FAFCEA, en raison d’un dysfonctionnement, « d’une impréparation totale de cette réforme engagée par le Gouvernement précédent », dénonce le Fonds. Par conséquent, en 2018, Il n’a reçu que 33,8 millions, alors qu’il avait perçu 72 millions d’euros l’année précédente. Au final, ce sont 170 000 structures artisanales qui sont passées à la trappe et donc n’ont pas versé leurs cotisations. La FAFCEA en appelle au gouvernement pour trouver une solution. Quant au réseau national des Chambres de métiers et de l’artisanat, le CMA France a aussi déploré cette situation par voix de son président, Bernard Stalter : « Cette situation est incohérente : la réduction de la collecte supprime le droit à la formation des artisans alors même qu’on est l’année de la mise en oeuvre de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » qui met l’accent sur la formation ».

Par Joséphine Hopper



Offrez cet article à votre meilleure amie. Profitez de cette occasion pour lui prouver votre amitié !