Now you know*

 
 
echos-coiffure-magazine-coaching-now-you-know-ludovic-geheniaux.jpg

ECHOS Coiffure a testé…

Un stage couleur de perfectionnement Eugene Perma, organisé dans toute la France – 1 jour.

Objectif : apprendre les étapes indispensables de la transformation en décoloration tête entière avec neutralisation et fonds de décoloration.

Pour en savoir plus :
fr.eugeneperma-professionnel.com/pro/ep-academie

Par Joséphine Hopper
Photo : D.R.

 

9h05

Rendez-vous au salon de Ludovic Geheniaux, rue de Turbigo, près de Beaubourg à Paris. Tout le monde discute autour d’un café avant de prendre place autour du tableau. En guise de présentation, Ludovic Geheniaux qui affiche plus de 18 000 abonnés sur Instagram, demande à chacun d’exposer ses attentes et les raisons de sa présence au stage. Pierre se lance : “Je veux maîtriser les gris ! Installé dans le Cantal depuis onze ans, je suis motivé pour satisfaire les envies de mes clientes.” Tour à tour, les participants s’expriment et Ludovic s’attache à chaque fois, à reformuler leurs souhaits.

9h35

“À chaque application, c’est le cheveu qui décide. Il faut s’y faire !”, précise Ludovic. Après une brève présentation des deux formateurs coloristes, Ludovic Geheniaux et Brandon Lombardo, qui travaille à ses côtés depuis deux ans, mettent en garde les coiffeurs à propos des clientes difficiles qui souhaitent à tout prix des colorations complexes. “En disant non, vous faites preuve de professionnalisme.” À partir d’exemples, Ludovic expose si oui ou non, le coloriste peut réaliser une décoloration puis une coloration.  

10h

Ludovic présente ses nouvelles mèches naturelles et décolorées, qu’il vient de réaliser pour cette formation. L’objectif ? Comprendre les fonds de décoloration et réaliser les étapes indispensables de la transformation en décoloration tête entière avec neutralisation. Et c’est parti pour une série de questions. Pas simple pour la journaliste que je suis. “Si on veut le 8.2 du nuancier, quelle hauteur de ton doit être la base (sans décolorer). Quel est le pourcentage de cheveux blancs ? Pourquoi faut-il neutraliser ? Comment testez-vous votre décoloration ? Comment faites-vous pour que le fond d’éclaircissement soit complètement uniforme ?” Ouille, c’est pas gagné !

10h40

“Tout, ce que je vous dis, doit avoir un sens. Il faut aussi être très à l’aise avec la colorimétrie et la manipulation des tubes et des oxydants. C’est comme un jeu, finalement. Il faut comprendre les règles pour réussir”, analyse Ludovic qui enchaîne la présentation des produits et des accessoires, indispensables pour bien réaliser la technique. Poudres décolorantes (la P7, sa chouchou), oxydants, peigne démêloir, peigne à queue… Et pendant que Ludovic explique, Brandon réalise le geste sur une tête malléable : séparations, position des mèches bien à plat, pose du papier alu… Comme un chef étoilé, Brandon veille à présenter comment on mélange la poudre décolorante dans un bol. Pourquoi me direz-vous ? Pour éviter que l’oxygène pénètre rapidement.

11h10

Exposé sur le diagnostic. Ludovic questionne les participants. “Avant de réaliser une grosse transformation, quelles sont les questions que vous devez poser à votre cliente ?” Texture, habitudes de coiffage, habitudes sportives, temps passé à ses cheveux, moyens financiers, état psychologique…

11h50

La formation se corse : cas techniques et démonstrations de l’application décoloration avec neutralisation et fonds de décoloration sur les repousses. Pas un bruit dans la salle. Personne ne veut manquer les nombreux conseils de Ludovic. Je n’ai jamais autant écrit sur mon carnet. Ou plutôt devrais-je dire, dessiner.

12h30

Les questions fusent. Brandon et Ludovic détaillent les étapes indispensables, donnent les temps de pose pour que les réalisations soient parfaites. Je n’ai presque plus de pages dans mon carnet. Allez, on file tous au resto : pause déjeuner. 

14h10

Le décor est planté ! Des têtes malléables, mouillées et blondes ont envahi le salon. Les participants réfléchissent aux deux couleurs qu’ils vont devoir réaliser. Alignement de bols : les mélanges sont prêts. C’est parti pour la première étape : réaliser un gris parfait avec deux ou trois nuances. Bravo Hélène, du rose dans du gris, j’adore.

16h

Concentration au maximum. La gestuelle s’apprivoise et la technique s’affine. Les résultats sont bluffants et les dégradés de gris parfaits. Deuxième et dernière étape : réaliser deux couleurs flashy avec un fondu digne des plus grands coloristes.

17h30

Verdict. Les participants ont bu les paroles de Ludovic et Brandon. Les têtes malléables ont un look plutôt fun mais tous les dégradés sont respectés et harmonieux. Excités mais conscients du travail qui reste à faire, ils repartent avec leur trophée sous le bras, les équations de nuances et les techniques dans la tête. “Toujours aller plus loin”, c’est le plus important, répond conquise Fabienne, à la tête de deux salons en région parisienne.

 

 
ECHOSCOIFFURE A AIMÉ :
❤️ L’enseignement concret et sérieux.
❤️ Le charisme, le dynamisme et l’humour de Ludovic, chaleureux et à la portée de tous.
❤️Les conseils clairs et les astuces judicieuses (je n’ai pas eu le temps de les compter tellement elles étaient nombreuses).

Le compte instagram de Ludovic : https://www.instagram.com/ludovicgeheniaux_paris/

*maintenant tu sais