La coiffure au grand cœur

Le nombre de cancers continue d’augmenter en France, particulièrement chez les femmes avec 66 000 décès. Les traitements deviennent performants mais ont de nombreux effets secondaires dont la perte des cheveux. C’est pourquoi Generik décide d’accompagner les coiffeurs et les femmes malades en offrant une perruque de leurs choix. La démarche ? Le coiffeur choisit avec sa cliente, une perruque parmi huit modèles proposés sur le site de Generik, communique
le choix et l’adresse de la patiente à Generik, qui s’engage alors, à envoyer gratuitement la perruque au domicile de la malade. Pour tout renseignement, tél. : 01 34 84 35 35

Generik cancer.jpg


Parce que l’accès à une éducation de qualité permet de lutter contre les discriminations, d’accroître la croissance et d’améliorer les conditions de vie des individus, le groupe Serge Comtesse à Strasbourg poursuit son investissement dans la formation des jeunes Cambodgiens avec l’aide d’Hair Education. En effet, dans le cadre de l’association Pour un sourire d’enfant – Cambodia, des ouvrages pédagogiques Hair Education sont offerts à chaque jeune qui souhaite s’initier à la coiffure. Et un enseignant du CFA de Carros (06) partira enseigner le métier pendant un an.

serge-comtesse-jeunes-campbogiens.jpg


Trois ans déjà que Wella Professionals parraine l’association Tout le monde contre le cancer, avec à sa tête, le talentueux journaliste Nicolas Rossignol. Et le 5 mars dernier, à l’occasion du concert Toutes les femmes chantent contre le cancer avec notamment, Véronique Sanson ou encore Nolwenn Leroy, organisé dans
la salle mythique de l’Olympia de Paris, la marque s’était mobilisée avec une équipe de coiffeurs pour embellir
les célébrités et a fait un don de 5 000 euros à l’association. “Mais notre action ne va pas s’arrêter là”, a déclaré, à la fin du concert, Bérengère Roze, directrice marketing Wella Professionals et OPI.

wella-professionals-01.jpg

Certains indépendants n’hésitent pas à s’investir eux-mêmes dans la lutte contre le cancer. C’est notamment le cas de Céline et Marjory, à la tête du salon Sculp de Bordeaux qui a ouvert ses portes le 26 avril pour un afterwork, de 16 h à 21 h, accueillant l’opération “Short hair don’t care”, à l’initiative de la Kedge Business School de Bordeaux et de Cheer Up. Le but : collecter des mèches de cheveux d’une longueur minimum de 25 cm pour la confection de perruques à destination de personnes atteintes de cancer. L’équipe de Sculpt a pu rassembler plus de 14 têtes volontaires. La manucure s’est également investie, proposant des soins brésiliens dont les bénéfices ont été entièrement reversés à la cause.
Un salon au grand cœur !

sculp-bordeaux.jpg


Offrez cet article à votre meilleure amie. Profitez de cette occasion pour lui prouver votre amitié !