Développement durable

echoscoiffure-dossier-sur-la-coiffure-developpement-durable.jpg
> Dossier >

Développement durable


POUR LE « NO IMPACT » AU SALON

Pour être plus responsable et écolo dans son quotidien professionnel, voici cinq conseils à adopter dès la rentrée :

• repenser vos déplacements entre votre domicile et votre salon. En effet, ils représentent probablement la plus grosse part de votre impact sur l’environnement, et ce, à la fois sur le plan professionnel et personnel. En effet, si vous parcourez chaque jour 20 km en voiture pour vous rendre au travail, à la fin de l’année, vous aurez parcouru près de 5 000 km. Soit plusieurs centaines de kilos de CO2 ; 

• maîtriser la température et l’énergie (19 degrés est considéré comme idéal sauf en cas de canicule) ;

• adopter les éco-gestes pour réduire les gaspillages : stop aux gobelets en plastique, touillettes…

• adopter des bonnes pratiques de vie au salon : utilisation de produits naturels, de leds…
 

 

RECYCLAGE DES  APPAREILS  ÉLECTRONIQUES

Peut mieux faire ! 28 % des Français recyclent ses appareils électroniques, selon une étude publiée le 26 juin dernier par reBuy, sur les habitudes et la maturité des habitants de l’Hexagone en matière de recyclage et de reconditionnement des appareils électroniques.
 

 

Que faire  de mes déchets ? 

echoscoiffure-dossier-sur-la-coiffure-developpement-durable-02.jpg

Chacun de nous produit près de 590 kg de déchets par an. Une grande partie de ces déchets peut être réutilisée, valorisée ou recyclée. Découvrez les solutions pour tous vos déchets et les conseils pour en produire moins sur le site de l’ADEM.

 

L’eau du robinet,  PROPRE À  LA CONSOMMATION ? 

Selon les résultats d’une enquête de l’UFC-Que Choisir, 96 % des consommateurs peuvent boire de l’eau du robinet en toute sécurité. 

Plus écologique et moins chère que celle en bouteille, elle est aussi reconnue comme étant de très bonne qualité, particulièrement dans les grandes et moyennes villes “où quasiment aucune pollution n’est relevée” grâce aux “coûteux traitements de dépollutions que seules ces collectivités peuvent financer”. En revanche, le discours n’est pas le même pour les petites communes. 2,8 millions de Français ont une eau polluée par des pesticides, des nitrates, des contaminations bactériennes, de l’arsenic voire du plomb (composants toxiques des canalisations, pollutions agricoles…). L’UFC explique que les pesticides sont toxiques à très faible dose et qu'une exposition sur le long terme pourrait décupler leur effet. Il est ainsi préférable de vérifier la qualité de l’eau potable de sa commune grâce à la carte du ministère des Solidarités et de la Santé. Celle-ci répertorie les résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l’eau potable. À consulter avant d’offrir un grand verre d’eau à vos clients.
 

 

LE SAVIEZ-VOUS ?
 

Une box Internet/TV consomme 100 fois plus qu’un téléviseur et près de 30 euros ! Soit 25 W en mode veille. Donc, on la débranche lorsque l’on est absent.
 



Offrez cet article à votre meilleure amie. Profitez de cette occasion pour lui prouver votre amitié !

DossierECHOScoiffure