Le henné

echoscoiffure-dossier-sur-la-coiffure-le-henné.jpg

> Dossier >

Les 6 questions capitales sur le Henné


Dans l’islam, on l’appelle plante du paradis… À la fois soin du cheveu et coloration naturelle, le henné possède de nombreuses vertus. Pour tout savoir sur cette poudre, suivez le guide !


1/ C’est quoi le henné, d’abord ?

Le henné est une poudre fabriquée à partir des feuilles du Lawsonia inermis, une plante cultivée dès l’Antiquité en Mésopotamie. Aujourd’hui, le henné est produit en Afrique du Nord surtout mais aussi en Inde, Asie et même en Australie. Les feuilles contenant des pigments naturels rouge orange sont séchées puis broyées. La poudre ainsi obtenue doit être diluée pour exhaler toutes ses propriétés.

 

2/ Combien de types de henné ?

Trois : le naturel, le neutre et le noir. Le henné noir, issu de l’Indigofera tinctoria, est utilisé pour les tatouages. Le henné neutre est produit à partir du Cassia obovata mais il ne colore pas les cheveux. Il agit comme protecteur pour les cheveux. Le henné naturel est celui qui est utilisé pour les colorations capillaires qui vont du cuivré au auburn, obtenues avec d’autres plantes colorantes (la cannelle de Ceylan, l’hibiscus, l’indigo, la camomille, le brou de noix…).

3/ Comment choisir la poudre de henné ?

Une vraie poudre de henné doit être entièrement naturelle, pure, sans additif, sans peroxyde, et sans sels métalliques (sodium picramate, du sel dérivé d’acide picramique) car ils irritent le cuir chevelu et abîment la chevelure. Dans le cas contraire, la coloration pourrait tourner au vert. Le henné pur ne provoque aucune allergie, c’est la présence de paraphénylenediamine (PPD) qui risque d’en causer.

4/ Quelles sont les propriétés bienfaisantes ?

Il protège les cheveux en gainant la fibre, redonne volume, force et éclat, accentue des reflets. Il agit aussi comme régulateur de sébum et de pellicules.

5/ Le revers de la médaille ?

Le temps de pose varie entre une et trois heures en fonction de l’intensité souhaitée et de la couleur de base de votre cliente. Il ne convient pas parfaitement aux cheveux secs ou bouclés, car il détend les boucles et ondulations, a un pouvoir asséchant et risque de sensibiliser encore plus la fibre capillaire.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les Égyptiens mélangeaient le henné avec du sang pour obtenir une couleur rousse très en vogue, tandis que les Romains, eux, mixaient henné et fleur de safran pour obtenir le fameux blond vénitien.



Offrez cet article à votre meilleure amie. Profitez de cette occasion pour lui prouver votre amitié !

DossierAlain Lhoir